+33 6 26 19 17 47 sophiebrarda@yahoo.fr

L’intimidation, c’est lorsqu’une personne essaie d’en dominer une autre de façon répétée par des moqueries, des gestes violents, de l’humiliation, des phrases assassines et même du rejet. Elle balance des piques parfois sous couvert de vouloir faire notre bien. On parle ici d’une relation de pouvoir qui blesse ou écrase l’autre. Souvent, l’intimidation a lieu même en présence de témoins. D’ailleurs, plus il y a de témoins, plus l’intimidateur sent qu’il a du pouvoir. Attention, le pervers narcissique ne se remet jamais en question et se fait passer pour la victime. Dans un premier temps il va falloir reconnaître que vous avez à faire avec un profil de ce genre.

1. Éviter de chercher leur approbation

Plus on est gentil, moins il nous le rend en retour, au contraire on est diminué et rabaissé. Lâcher-prise est la solution ! Cela requiert de ne pas chercher à obtenir leur accord, leur assentiment dans quoi que ce soit. Il est inutile de chercher à comprendre l’intimidateur ni de lui trouver de justification ou une quelconque excuse.

2. Maintenir une distance émotionnelle

Faites attention à parler de choses uniquement factuelles, évitez de rentrer dans les détails. Dans les relations socio-affectives nous avons pour habitude de créer un lien en se livrant, en exprimant nos émotions, normalement c’est comme ça que ça marche, mais pas avec ces gens là ! Toute forme de lien est justement ce qui lui donne le pouvoir d’intervenir. C’est comme ça qu’il a de la prise sur soi d’où le fait de le mettre à distance. De toute façon, il est impossible d’avoir une relation saine avec ce genre de personnes, car un tel individu pense qu’il est forcément au-dessus des autres et donc de vous. Par conséquent, il faut absolument couper court à toute conversation ou échanges de toutes natures (mail, SMS, réseaux sociaux, tel, etc.) C’est non-négociable ! C’est le seul moyen pour ne plus lui donner prise.

3. Se sentir d’égal à égal

Face au pervers narcissique, il s’agit de veiller à se remettre à niveau mentalement, il suffit de se le dire intérieurement : « j’ai autant de valeur que lui ». Le persécuteur joue sur nos failles, notre manque de confiance en nous, notre propension à nous dévaluer. Alors il est important de tâcher à se revaloriser en permanence.

Conclusion

Vous l’aurez compris face à ce genre d’individu, il n’y a pas d’autre solution que de tenir une attitude ferme et qui pose des limites. Plus il sera cadré, plus vous retrouverez du pouvoir.