Jung et son intériorité

21 Mai 2020 | Tarot

Jung et son intériorité : le processus d’individuation

Voici ce que relate une patiente de Jung.

BollingenAu cours des dernières années, Jung passait trois semaines dans sa maison de Küsnacht et la quatrième dans la tour de Bollingen. Je m’y rendais alors tous les mercredis pour le travail. Le lien intime de Jung avec la nature s’y manifestait d’une tout autre manière qu’à Küsnacht. Ce lien n’avait rien de commun avec une exaltation romantique : c’était chez lui un authentique enracinement dans sa terre, une communion avec le paysage environnant.

Bollingen apportait par-dessus tout à Jung une chose : le silence. Jung était un grand silencieux, de même qu’à d’autres moments il était un conteur intarissable. Les deux se complétaient. La plongée dans une introversion profonde était pour lui une nécessité vitale. C’est d’elle que jaillissaient les forces secourables et vivifiantes. Les pensées créatrices prenaient forme dans le silence intérieur et extérieur. Jung aimait particulièrement écrire dans sa tour. Les simples occupations rustiques constituaient la récréation ; elles lui faisaient du bien, de même que l’absence d’obligation et d’étiquette.

Un jour pendant que je rassemblais mes affaires pour repartir, je vis à mon grand étonnement Jung se baisser et regarder le lac d’en bas, comme font les enfants quand ils veulent voir « le monde à l’envers ». Là-dessus il m’invita à l’imiter. Je n’étais guère en humeur de le faire, pourtant je m’exécutai et je vis à mon tour le paysage renversé.

Aniela Jaffé – C.G. Jung et la voie des profondeurs (La Fontaine de Pierre)

La rencontre avec le Soi

Il est évident que Jung savait faire vivre sa part profonde, ce qu’il nomme le Soi, dans des temps d’intériorité. Sa tour étant son lieu refuge, un peu comme sa grotte, il fonctionnait en mode « Hermite » et ce régulièrement en alternant avec des phases de sociabilisation. La carte de la Maison Dieu dans son imagerie nous rappelle aussi la tour de Bollingen que Jung avait fait construire.

Pour info, il faut savoir que Jung porte la carte de l’Hermite en passage obligé dans son thème de naissance ou Taroscope. C’est donc qu’il avait compris intuitivement la nécessité de s’isoler pour réfléchir, opérer des gestations, contacter son âme profonde et se relier à sa source. Il avait pour habitude à la fin d’une séance avec un patient de sculpter une pierre. Il est clair que cela devait faciliter la dynamique d’intériorisation et d’introspection de Jung.

Le thème de Tarot de Jung

Ce qui est particulièrement amusant dans cette anecdote, c’est le fait qu’il invite sa patiente à regarder le monde à l’envers à la manière d’un « Pendu ». Il mettait donc en pratique le principe philosophique de cette carte. A la façon d’un Yogi, il inversait son point de vue. D’ailleurs, il conduit Aniela Jaffé à faire de même. C’est vraiment intéressant, car encore une fois son thème en fait l’écho à travers la carte de la Maison Dieu qu’il porte dans l’Emblème de son Taroscope.

Jung a vraiment appliqué l’archétype moteur qui le dynamisait. Mais le plus drôle dans cette histoire, c’est qu’il apparait aussi une évocation du Pendu qui regarde le monde à l’envers avec les 2 petits personnages qui tombent de la Tour ! Voyez cette magnifique concordance entre le thème de naissance de Jung et la réalité de son existence !

Je suis toujours soufflée par les liens que l’on peut faire entre le Taroscope, issu du calcul de la date de naissance et la vie des gens. C’est un outil formidable qui permet d’agir en collaboration avec les principes puissants qui nous animent. Pour plus d’infos sur le Taroscope cliquez sur le lien suivant : Taroscope

Sophie Brarda Sophie la psyConsultations avec Sophie La psy

Si vous avez besoin d’être accompagné et éclairé, je suis là pour vous, contactez-moi par tel au 06.26.19.17.47 ou sur ma fiche contact.

Sophie votre psy